Quelles sont les nouvelles règles pour les animaux de compagnie à Delhi-NCR  ? Jusqu'où sont-ils justes ?

Par Tirtho Banerjee : Après une recrudescence des attaques et des morsures de chiens au cours des derniers mois, les organes civiques de Noida, Ghaziabad, Gurugram et Delhi ont adopté des mesures et des règles plus strictes. Cependant, la question pertinente est : jusqu’où peuvent-ils endiguer la menace, et dans quelle mesure sont-ils justifiés ?

Quelles sont les rÈgles?

NOÏDA

Noida a élaboré une multitude de politiques relatives aux animaux de compagnie au cours de la dernière semaine de novembre. Désormais, les propriétaires d’animaux de compagnie devront enregistrer leurs chiens et chats de compagnie sur l’application d’enregistrement des animaux de compagnie de l’autorité, NAPR, avant le 1er février 2023. Une redevance annuelle de Rs 500 devra être payée pour chaque enregistrement. Une pénalité sera imposée en cas de non-inscription.

Quelles sont les nouvelles règles pour les animaux de compagnie à Delhi-NCR  ? Jusqu'où sont-ils justes ?

les propriétaires d’animaux domestiques devront les faire stériliser et vacciner contre la rage. Tout retard entraînera une amende mensuelle de Rs 2 000. Si un chien de compagnie défèque dans un lieu public, il sera de la responsabilité du propriétaire de le nettoyer. Une amende de Rs 10 000 sera infligée à partir du 1er mars 2023 aux résidents dont les animaux de compagnie blessent quelqu’un lors d’un accident/incident fâcheux. Le coût du traitement d’une personne ou d’un animal blessé serait à la charge du propriétaire de l’animal. Le lieu d’alimentation dans la zone extérieure sera marqué, où les dispositions nécessaires pour la nourriture et les boissons seront prises par les nourrisseurs/RWA/AOA uniquement.

Plongée profonde

Ghaziabad

Pitbulls et Dogo Argentinos. Les résidents qui possédaient déjà ces races de chiens devaient les faire stériliser dans les deux mois.

Il a également déclaré qu’une amende de Rs 5 000 sera infligée à ceux qui n’enregistrent pas leurs animaux de compagnie sur son portail et son application. Les propriétaires d’animaux de compagnie devaient obtenir des licences pour leurs chiens avant le 1er novembre 2022. Ils doivent obtenir l’enregistrement de leurs chiens dans les deux mois. Si le chien a moins de six mois, le propriétaire devra déposer un affidavit garantissant qu’il fera stériliser l’animal lorsqu’il atteindra cet âge. Aucune famille ne peut garder plus d’un chien de compagnie. La société a averti qu’elle annulerait l’enregistrement des animaux de compagnie qui sont laissés par des propriétaires sans muselière ni laisse.

De plus, les propriétaires d’animaux qui résident dans des immeubles de grande hauteur devront utiliser des ascenseurs de service pour sortir leurs animaux.

Gurugram

Les races interdites étaient les American Pit-bull Terriers, Dogo Argentino, Rottweiler, Napolitan Mastiff, Boerboel, Presa Canario, Wolf Dog, Bandog, American Bulldog, Fila Brasileiro et Cane Corso.

L’énigme canine

Certaines rÈgles sont-elles inÉquitables ?

Alors même que les règles strictes entrent en vigueur, la plupart des propriétaires d’animaux et des défenseurs des droits des animaux ne sont pas satisfaits de certaines des dispositions, qu’ils qualifient de « de nature arbitraire ».

L’enregistrement des animaux de compagnie est rudimentaire car il permet de maintenir une base de données des propriétaires de chiens de compagnie et contribue grandement à vérifier les élevages de chiens non enregistrés, principalement des races de vanité. C’est aussi un bon moyen de garder un œil sur les vaccinations antirabiques et s’avère pratique lorsqu’un animal de compagnie disparaît.

Cependant, de nombreux propriétaires d’animaux de compagnie soutiennent que les règles d’enregistrement leur sont imposées sans leur fournir suffisamment de temps et d’installations pour faire enregistrer leurs animaux de compagnie. De plus, ils disent également que les mesures punitives et les amendes pour retard d’enregistrement sont déraisonnables et bien trop élevées.

FFVET 2020 Conférence " Présentation du cursus vétérinaire"




Ils s’opposent également à la règle sur la muselière. Les directives établies par l’Animal Welfare Board of India (AWBI) précisent que si une laisse est indispensable, les animaux domestiques ne peuvent pas être forcés de porter des muselières. De plus, il est également avancé que museler un chien finirait par le rendre plus agressif. De plus, museler un animal de compagnie amical n’a aucun sens.

Les directives de l’AWBI indiquent clairement qu’aucune société résidentielle ne peut élaborer une réglementation interdisant la garde d’animaux de compagnie ou l’utilisation d’ascenseurs par eux. En ce qui concerne le nettoyage des excréments d’animaux par les propriétaires d’animaux, la sensibilisation à l’hygiène peut faire plus de merveilles qu’une amende salée.

Les canidés doivent être stérilisés, vaccinés et passer un examen vétérinaire annuel. Il doit y avoir un système où un tel exercice est rationalisé et les services sont fournis de manière transparente.

Les instances civiques doivent s’assurer que les propriétaires d’animaux domestiques se voient offrir ces services gratuitement.

Intestins arrachés: un bébé mutilé à mort par un chien errant dans la société de logement de Noida

Suite à la réunion de l’Autorité de Noida en novembre, les militants des droits des animaux ont condamné les règles et les ont qualifiées de « réaction instinctive ». Certains craignaient également que les amendes ne forcent les gens à abandonner leurs animaux de compagnie.

Ils remettent en question la règle d’interdiction des races étrangères par les organes civiques de Ghaziabad et Gurugram. Comment et qui décidera si un chien est « agressif » ou non ? Si un animal de compagnie blesse quelqu’un, comment décidera-t-on que cela n’a pas été provoqué ?

Le pétitionnaire a qualifié la loi d’inconstitutionnelle. Le plaidoyer a fait valoir que ces dispositions de l’article 399 de la loi DMC encouragent la cruauté envers les animaux.

Il en va de même pour certaines des règles mises en œuvre par les organes civiques de Delhi-NCR. Ils puent la cruauté canine. Plutôt que des solutions impulsives, ce dont nous avons besoin de toute urgence, c’est d’une politique appropriée pour les animaux de compagnie.

Mordu, mutilé, traîné : 5 incidents choquants où des chiens errants ont attaqué des victimes

Publié sur  :

14 décembre 2022